Photographier en mode manuel


Comment utiliser son appareil photographique en mode manuel

Le mode manuel sur un boîtier d'appareil photo numérique permet d'ajuster tous les paramètres qui influencent l'apparence et l'exposition de la photographie qu'on va prendre.

Il est important de s'habituer à configurer sa caméra en mode manuel pour produire des photos plus intéressantes.

Quand on utilise son appareil photo en mode automatique, il va décider comment ajuster tous les paramètres pour produire une photo bien exposée, mais, sans tenir compte de la profondeur de champ, et en essayant de faire disparaître les parties sombres de l'image.

Le résultat est souvent acceptable, mais on va avoir beaucoup plus de contrôle en utilisant le mode manuel. De plus, on dispose de certains outils pour s'assurer que la photographie aura une bonne exposition sur le capteur photosensible.

Photo du sélecteur en mode manuel

Lorsqu'on regarde dans le viseur d'un appareil photo, il affiche la valeur de la vitesse d'obturation, l'ouverture qui est utilisée sur l'objectif, et la sensibilité ISO. Comme une bonne exposition dépend de ses trois facteurs, il suffit de les ajuster pour l'obtenir. Afin de nous aider à savoir quand l'exposition est acceptable, on a un indicateur d'exposition au bas ou sur le côté dans le viseur.

Photo de l'indicateur d'exposition d'un appareil photo
Cette photo du viseur montre la vitesse (1/320), l'ouverture (f16) et une sous-exposition de plus de deux IL ou stops (graduations du côté négatif).

L'indicateur d'exposition est une graduation qui fonctionne en IL (indice de lumination). Le centre de la graduation, souvent un 0, affiche une bonne exposition. Du côté où on voie un + se trouve les graduation pour une surexposition, et le côté négatif pour une sous-exposition. Il suffit donc d'ajuster l'appareil photo pour que la graduation soit au centre, ou sur le zéro.

Pour simplifier la vie des photographes, les ajustements qui modifient l'exposition d'une photographie fonctionnent sur une valeur de 1/3 de stop, ou 1/3 de IL. Un stop est une augmentation, ou une diminution, de trois divisions du graduateur, qui représentent deux fois la quantité de lumière. Descendre d'un stop veut donc dire de limiter la lumière qui entre dans le boîtier de moitié.

Les ajustements des boîtiers numériques fonctionnent par incréments de 1/3 de sur la majorité des marques d'appareil. Donc, quand on tourne une molette d'ajustement d'un cran, on vient de modifier l'exposition de 1/3 de IL, ou 1/3 de EV. Donc, si l'indicateur d'exposition affiche une ligne du côté négatif, on va ralentir la vitesse, l'ouverture, ou la sensibilité ISO d'un cran. Si l'écart est de deux divisions, on va changer une des valeurs de deux crans, ou deux valeurs d'un cran.

Une fois qu'on a compris le fonctionnement des ajustements de l'appareil photo, on va simplement déterminer et utiliser les paramètres d'exposition qui sont importants, puis, ajuster les autres pour que le graduateur de IL soit sur le 0. On va donc choisir une vitesse d'obturation qui empêche le flou de mouvement. Puis, on va choisir l'ouverture du diaphragme de l'objectif qui va produire la profondeur de champs qu'on veut obtenir.

Une fois qu'on a spécifié ces valeurs au boîtier numérique, il va indiquer la valeur IL, ou EV (exposition value), résultante, et on va ensuite ajuster la sensibilité ISO jusqu'à ce que le graduateur d'exposition indique qu'elle est bonne. Cependant, plus la valeur ISO est grande, plus on obtient de bruit. On veut donc utiliser une sensibilité ISO assez basse.

Si une fois que les trois paramètres qui déterminent l'exposition sont ajusté, mais, qu'on obtient toujours pas une exposition acceptable, on devra augmenter la source de lumière avec un flash, ou utiliser un trépied pour pouvoir descendre la vitesse d'obturation. Si l'utilisation d'un flash et d'un trépied n'est pas possible, il est probable qu'on utilise le mauvais objectif photographique pour ce travail.

Une fois qu'on a compris comment l'appareil et sa configuration fonctionnent, on va pouvoir produire des photos beaucoup plus intéressantes. On va même pouvoir créer des scènes qu'un mode automatique ne pourrait pas produire, comme une photo sombre, ou accepter qu'une partie de l'image soit surexposée pour donner un certain effet à une image.

Pour faire une transition plus facile du mode automatique au mode manuel, on peut utiliser les modes de priorités. Le mode A, pour Aperture, va mettre en priorité l'ouverture, et va ajuster les autres paramètres pour obtenir une bonne exposition. Le mode S, pour Speed, va mettre en priorité la vitesse d'ouverture que vous avez choisi, et va ajuster les autres paramètres. Vous aurez ainsi plus de contrôle sur la photo, tout en laissant l'appareil calculer le reste de la configuration nécessaire, le temps qu'on soit pleinement habitué à utiliser son appareil photo complètement en mode manuel.