Utiliser le format de fichier RAW ou JPEG


Faire ses photographies en fichiers de format RAW ou JPEG ?

Les formats RAW et JPEG sont utilisés pour la sauvegarde des fichiers des photographies qu'on a pris, sur la carte mémoire de l'appareil photo numérique. Mais quel format de fichier doit-on choisir, RAW ou JPG pour sauvegarder nos photos ?

Sur les appareils photographiques REFLEX, quand on utilise le format JPEG, on peut sélectionner plusieurs résolutions différentes pour la sauvegarde des fichiers. Comme le format JPEG est un mode de compression des images, la photographie aura donc perdu certaines informations, dû à la compression.

Quand on choisit le mode RAW pour la sauvegarde des photographies, le format de l'image sera alors fixe, soit la résolution maximale du capteur photosensible de la caméra. C'est que le format RAW est un peu comme le négatif des anciens appareils photo qui utilisaient de la pellicule, et c'est l'information de chacun des pixels qui est enregistrée dans le fichier. En plus, certaines valeurs, comme le type d'objectif photo, la longueur focale utilisée, la sensibilité ISO, la vitesse de l'obturateur... bref, beaucoup plus d'informations sur la photographie.

L'avantage d'un fichier RAW, c'est que tout comme un négatif, l'information des pixels n'est jamais modifiée, elle est ajustée par les paramètres additionnels, et on peut toujours retourner à l'exposition initiale. Comme le format jpeg est compressé, il y a une perte de l'information à chaque sauvegarde, et l'image devient de plus en plus floue et morne.

Dans le cas de la sauvegarde en format JPEG, l'appareil photo va capturer les pixels, faire les ajustements de balance des blancs, D-lighting... qui sont programmés sur le boîtier, et sauvegarder le fichier en le compressant. Une fois sur la carte mémoire, l'information est déjà tronquée et en un format 8 bits.

Naturellement, faire la sauvegarde en .jpg permet d'entreposer plus d'images. Par exemple, sur ma Nikon D700, un fichier .jpg pleine résolution occupe environ 6-7 megs d'espace, mais un fichier RAW de la même résolution me donne une grosseur de 17-18 megs. Cet augmentation du poids du fichier provient de l'information qui n'est pas compressée, mais aussi de l'image qui est sauvegardée en format 12 bits, au lieu des 8 bits standard. Une photo en format RAW a donc une plus grande plage de teintes de couleurs que celle d'une image sauvée en jpg.

Naturellement, comme le format RAW produit est spécifique au manufacturier de l'appareil photo, les fichiers produits par une caméra Nikon et une caméra Canon ne seront pas compatibles. Avec l'appareil photo, ils fournissent donc comme accessoire un logiciel pour, transférer, regarder, éditer, classer... et naturellement, convertir les photos en différents formats standard, donc le JPEG. On a donc toujours la possibilité de rééditer une photographie à partir du fichier RAW, et retrouver toute l'information originale de départ, pour ensuite produire une nouvelle version de la photographie dans un format standard.

Naturellement, les logiciels comme Photoshop, Lightroom... ont le support pour ouvrir et éditer les fichiers .raw, et on a simplement à faire une mise à jour en ligne du logiciel pour obtenir les pilotes de support les plus récents si on ne peut pas les ouvrir.

Le contrôle des couleurs, nuances, ajustements d'exposition... n'est jamais appliqué aux pixels sauvegardés, mais plutôt à une section de configuration des pixels de base. C'est pourquoi on ne perd jamais d'information, comme un négatif de film, et on peut toujours recommencer l'édition de la photo à zéro, avec le data de base non modifié.

J'utilise exclusivement le format RAW, sauf pour les photos sans importances que je veux utiliser directement, sans devoir la convertir en un format standard, à partir du logiciel du fournisseur. Comme on n'a souvent qu'une seule chance de prendre certaines photographies, il est toujours mieux de mettre toutes les chances de son côté, et de conserver le plus de détails possible. Si on apprend à photographier, en utilisant le format RAW pour la sauvegarde de nos photos, on a ensuite plus d'options et de possibilités d'édition qu'en utilisant le format JPEG déjà traité et compressé.