Les réglages et ajustements de l'exposition


Comment faire les réglages d'exposition sur un boîtier numérique


La détection de l'exposition acceptable sur un appareil photo numérique est faite en mode TTL (Through The Lens), qui utilise un capteur dans l'appareil pour mesurer la lumière qui entre par l'objectif photographique.

En mode automatique, une fois que l'appareil photo a mesuré la lumière, il fera les réglages d'ouverture, de vitesse et de sensibilité ISO nécessaires pour obtenir une photographie bien exposée.

Le problème qui survient, c'est qu'on va éventuellement vouloir photographier quelque chose de très brillant dans un décor foncé, et réaliser qu'on obtient toujours un gros point brillant surexposé.

C'est habituellement ce qui se produit quand on veut photographier la lune, ou une annonce néon le soir par exemple. L'inverse se produit pour les sujets sombres.

C'est à cause de la façon que la caméra numérique utilise pour évaluer l'exposition qui cause ce problème. La lune est très brillante sur un fond noir, et on ne retrouve alors que des brillances qui sont aux extrêmes du spectre de couleurs. On obtient donc une petite quantité de brillant, selon la longueur focale, et beaucoup de foncé. Comme l'appareil numérique désire une certaine quantité de lumière, il augmentera les réglages de l'exposition de l'appareil pour l'obtenir. Le calcul du gris de base cause le même type de problême lors de la calibration des couleurs.

Photo de la lune en mode automatique
Photo de la lune en mode automatique

Malheureusement, cet ajustement automatique de l'appareil cause une surexposition de la lune en tentant de mieux en exposer le pourtour. C'est une des situations ou on doit utiliser le mode manuel de l'appareil photo (M) pour bien contrôler l'exposition. On va donc manuellement faire les réglages de l'appareil photographique afin qu'il produise une bonne exposition de l'objet surexposé.

Bouton de commande de correction de l'expositionSur certains modèles d'appareils photo numériques, on peut modifier le mode de mesure de l'exposition qu'il va utiliser, même en mode automatique. On peut donc utiliser la correction d'exposition et l'ajuster en utilisant le bouton (+/-) afin de la diminuer d'un ou deux IL, EV, ou stops. On peut aussi essayer de changer le mode de mesure de l'exposition.

Symbole de la mesure matricielleLa mesure d'exposition matricielle va faire une moyenne de l'ensemble de la lumière de la photographie afin de déterminer la valeur d'indice de lumination à afficher sur le graduateur. C'est le mode de mesure qu'on utilise pour photographier des paysages, car l'exposition sera calculée pour l'ensemble de la scène.

Symbole de la mesure pondérée centraleLa mesure pondérée centrale va mettre plus d'accent sur une bonne région qui est au centre de l'image qu'on photographie. C'est un mode de mesure qui est bien utile pour faire du portrait, car il fera un bonne exposition du visage de la personne au détriment du décor. C'est utile pour éviter de surexposer quand l'arrière-plan est sombre.

Symbole de la mesure spotPuis, il y a la mesure d'exposition au point, ou spot, qui n'utilise qu'une très petite portion du centre de l'image, environ 2-3 % du total, pour calculer la valeur d'exposition à utiliser. Le mode de mesure spot est bien utile pour concentrer la mesure de l'exposition sur un petit objet et que le reste de l'arrière-plan est sans importance. C'est bien utile pour faire de la macrophotographie d'insectes par exemple.

Cependant, ajuster le réglage du mode de mesure de l'exposition ne va pas toujours fonctionner, et la lune est toujours surexposée. C'est pourquoi il faut apprendre à photographier en mode manuel, afin d'ajuster l'appareil en utilisant l'indicateur IL, (ou EV), pour obtenir une exposition qui est, selon l'appareil photo, correcte. Ensuite, on va simplement réduire l'ouverture de l'objectif d'environ deux stops, ou IL, afin de sous-exposer la photo.

Photo de la lune en mode manuel sous-exposée de deux IL ou deux stops
Photo de la lune en mode manuel sous-exposée de deux IL ou deux stops

On peut aussi augmenter la vitesse de l'obturateur pour sous-exposer, selon ce qui convient le mieux, d'autant plus que l'appareil va probablement utiliser une vitesse d'obturation trop basse.

Pour une sous-exposition, on va faire la même chose, mais on ajuste les réglages pour augmenter la quantité de lumière, et donc surexposer le sujet de la photographie qui est trop sombre.