Choisir un objectif photographique


Comment choisir un objectif pour la photographie

Le choix d'un objectif photo est important, car ils sont dispendieux, et une fois l'achat effectué, on ne peut plus le retourner.

Il faut donc bien réfléchir et magasiner avant de se procurer un objectif, afin qu'il convienne bien au type de photographie qu'on désire faire.

Naturellement, la première chose, c'est qu'avec un boîtier de type FX, on doit se procurer un objectif de type FX, même si on peut l'utiliser en crop mode. Si on possède un DSLR de type DX, on peut se procurer toute lentille qui peut se fixer sur celui-ci, qu'il soit de format FX ou DX.

Puis on doit choisir la longueur focale qu'on aura besoin. Si on veut faire de la photographie d'oiseaux par exemple, on doit s'équiper d'un objectif à grande focale, pour les photographier de plus loin. On peut utiliser un objectif fixe, comme une 180mm qui offre une grande ouverture. Une téléphoto 70-300mm est légère et facilement maniable, pour se rendre dans des endroits difficiles d'accès. Les objectifs qui dépassent de 500mm et plus, qu'on doit utiliser sur un trépied, sont très dispendieux, et volumineux.

Si on désire faire de la photographie de paysages, une longueur focale courte va prendre une portion plus large du paysage. On peut les obtenir également avec une focale fixe, beaucoup plus courts, et moins dispendieux. Ils offrent habituellement une ouverture du diaphragme plus grande, ce qui permet de faire la mise au point automatique dans des endroits plus sombres.

Comme il est fréquent qu'on désire combiner les deux types de photographie, donc l'utilisation d'une longueur focale courte et d'une grande, on va souvent se procurer une téléphoto qui va combiner les deux. L'objectif 28-300mm de Nikon est un bon exemple d'objectif polyvalent, idéal pour les voyages, permettant la photo de paysages et d'oiseaux.

Photo à 18mm
18mm
Photo à 35mm
35mm
Photo à 50mm
50mm
Photo à 100mm
100mm
Photo à 200mm
200mm
Photo à 300mm
300mm

Puis, on doit choisir l'ouverture maximum que l'objectif peut produire. Plus l'ouverture maximum d'un objectif est grande, plus l'objectif sera volumineux. C'est pourquoi un objectif 18-55mm f/3.5 est beaucoup plus petit qu'un 17-55mm f/2.8. Naturellement, plus l'objectif permet une grande ouverture, plus il est dispendieux, mais il permet de faire la mise au point et de faire des photographies dans des situations plus sombres.

Une fonction qui est disponible, et bien utile, c'est la réduction de vibration (VR), qui permet d'éliminer les vibrations que nos mains produisent sur le boîtier de l'appareil photo. Cela permet d'utiliser des vitesses d'obturation plus lentes, dans les endroits plus sombres, et d'en réussir plus que sans cette fonction VR.

Les nouveaux objectifs sont tous de type autofocus (AF), qui peut être désactivé pour faire la mise au point de façon manuelle, avec une bague d'ajustement. Selon l'objectif, la mise au point est faite grâce au moteur de l'appareil photographique, ou à l'aide d'un moteur interne pour les objectifs AF-S. Certaines caméras digitales ne comportent pas de moteur pour la mise au point, et l'utilisation d'un objectif AF-S devient nécessaire pour profiter de l'autofocus.

Il existe des objectis spécialisés, comme les objectifs pour la macrophoto, les fisheye, les objectifs à miroir... qui sont pour des utilisations plus précises, et il faut bien en vérifier les caractéristiques avant d'en faire l'achat.

L'idéal, quand on commence à apprendre la photographie, c'est de se procurer un objectif téléphoto qui va couvrir la majorité de la plage focale dont on a absolument besoin. Puis, selon le manque qu'on observe, on va se choisir et se procure l'objectif plus spécialisé qui va combler ces manques.