La mise au point automatique et manuelle


Les objectifs à mise au point automatique ou autofocus

Un objectif photographique récent aura habituellement un mode de mise au point automatique, ou autofocus, qui va lui-même faire le réglage de la netteté de ce que l'on photographie.

Cela permet de simplement viser quelque chose, pour que l'appareil photo active l'ajustement de l'objectif afin de faire le focus automatiquement.

Naturellement, il est indispensable d'avoir une bague d'ajustement sur l'objectif, afin de faire la mise au point manuellement.

En mode de mise au point automatique, l'appareil utilise les contrastes pour détecter si la mise au point est appropriée.

Mais si la surface est lisse et sans motifs, permettant de détecter une ligne à rendre plus clair, l'appareil va simplement chercher, puis s'arrêter, car il ne réussit pas à trouver un ajustement idéal. Il cherche simplement à rendre les contrastes plus définis, mais comme tout semble toujours flou, il abandonne. On ne vise donc pas une surface unie, mais bien une ligne, un rebord, et dans le cas de la photographie de visage, toujours un oeil.

C'est pourquoi on a besoin d'une bague d'ajustement manuelle de la mise au point. Selon l'objectif, on peut simplement tourner la bague pour réajuster le focus manuellement, une fois qu'on a appuyé le déclencheur à mi-chemin. On peut désactiver la mise au point automatique en poussant le bouton 'Focus' sur l'objectif, à la position manuelle ou M. On peut aussi la désactiver sur le boîtier de l'appareil photo numérique.

Les objectifs AF-S contiennent un moteur interne qui va faire le réglage du focus automatiquement. Certains objectifs ne possèdent pas de moteur interne (AF), pour l'ajustement du focus. Selon le type d'appareil photo, il est possible que certains objectifs AF ne fonctionnent pas sur celui-ci.

Par exemple, ma Nikon D40 n'a pas de moteur d'entraînement, et si j'utilise ma lentille Macro Tokina, qui n'a pas de moteur interne, je doit utiliser le focus manuel. Sur ma D7000, le focus automatique de mon objectif Tokina fonctionne bien, car cet appareil a un moteur d'entraînement, et supporte les lentilles AF sans moteurs.

Naturellement, la distance de mise au point d'un objectif est limitée. Selon l'objectif et sa longueur focale, on va habituellement devoir se tenir à une certaine distance de ce que l'on photographie, c'est la distance minimale de mise au point. Comme cette distance est calculée à partir du capteur du boîtier photographique, on donne aussi la distance de travail, qui est la distance entre le sujet et le bout de l'objectif.

C'est pourquoi les objectifs auront des caractères physiques qui les limitent, d'où le besoin de plusieurs objectifs. Par exemple, pour faire de la macrophotographie, les objectifs sont faits pour la mise au point à plus courte distance que les objectifs téléphoto qui ne peuvent faire le focus qu'à une distance d'un mètre et plus.

Photo d'un objectif Tokina 100mm pour la macrophotographie
Un objectif macro peut faire le focus de très près.

Une technique bien utilisée par les photographes, c'est la recomposition après la mise au point. On va donc faire le focus sur quelque chose qui est à la bonne distance, conserver cet ajustement, puis cadrer ce que l'on veut photographier, et finir le déclenchement. De cette façon, la mise au point est ajustée, même si ensuite, l'objet n'est plus dans le centre de la mire du viseur.

Sur l'objectif, il est fréquent d'avoir un afficheur de distance, qui va habituellement jusqu'à l'infini, représenté par la forme d'un huit sur le coté. Il arrive qu'on veuille faire la mise au point manuellement sur l'infini, comme pour photographier les étoiles, et selon l'objectif, on doit tourner la bague complètement, ou juste un peu avant la fin. Pour savoir la bonne position, on regarde si la ligne est au centre du symbole de l'infini sur l'objectif.

La vitesse de mise au point d'un objectif dépend de plusieurs facteurs, dont la lumière disponible pour détecter les contrastes. Lors de la mise au point, l'objectif utilise l'ouverture maximum du diaphragme afin d'avoir le plus de lumière possible pour faire le focus. Puis, quand on appuie le déclencheur, l'appareil va fermer le diaphragme de l'objectif à l'ouverture spécifiée, et activer l'obturateur. Donc, plus l'ouverture de la lentille peut être grande, plus le focus est facile à ajuster, et donc habituellement plus rapide.

La majorité des appareils photo, et même certains flashs, comportent un illuminateur d'assistance d'autofocus, qui va aider à faire la mise au point, surtout dans les endroits sombres. On doit désactiver cette fonction quand on fait de la macrophotographie d'insectes, car l'illuminateur les fait souvent réagir avant la prise de la photo.

Avant de se procurer un objectif photo, on doit toujours s'assurer que ses fonctions, et l'autofocus, seront compatibles avec notre boîtier photographique. Je savais que j'utiliserais mon objectif Macro sur ma caméra D7000 avant de l'acheter. L'objectif peut avoir la fonction de mise au point automatique, mais si le boîtier n'est pas capable de l'utiliser, on devra le faire manuellement.