Les objectifs grand-angle


L'objectif grand-angle pour la photographie

L'objectif grand-angle est conçu pour photographier un plus large panorama qu'avec un objectif normal ou un téléphoto. On peut donc se placer à une plus courte distance de ce que l'on veut photographier, tout en capturant une portion plus large de la scène.

Un objectif grand-angle à une longueur focale courte, ce qui lui donne alors un grand angle de vision.

Pour comprendre facilement, il suffit de prendre un rouleau de papier de toilette, un d'essuie-tout, et un de papier d'emballage de cadeaux de noël. Si on appuie les rouleaux un à un sur notre oeil pour regarder, on voir une portion de plus en plus petite, plus le tube est long.

C'est la même chose pour les objectifs pour la photo, plus la longueur focale est courte, plus on voit large, plus elle est longue, plus ce qu'on voit est étroit. Un objectif grand-angle est donc parfait pour faire de la photographie de paysages, car une portion plus large est incluse dans la photographie.

Quand on commence à apprendre la photographie, on va se procurer un zoom, comme un objectif 18-105mm, qui va s'ajuster pour offrir une plage plus grande de longueurs focales. Selon l'ajustement de la distance focale qu'on utilise, on aura un objectif qui permet de faire de la photo grand-angle, ou de photographier quelque chose qui est un peu loin.

Photo d'un objectif zoom Nikon 18-105mm VR
L'objectif 18-105mm VR est souvent vendu en kit avec les appareils photo Nikon

Pour les paysages, photographier les immeubles... et autres grosses structures, un objectif grand-angle est idéal, mais pour la photographie de portrait, c'est à éviter. Quand on photographie une personne de près, donc un portrait, et qu'on utilise une focale trop courte, les perspectives du visage seront modifiées, ce qui donne l'impression qu'elle a un gros nez.

Une chose qui devient plus difficile à faire avec un objectif grand-angle, c'est de produire un arrière-plan flou, aussi appelé Bokeh. Quand on veut faire ressortir le sujet d'une photographie, on rend l'arrière-plan plus flou. Mais cela devient de plus en plus difficile, plus la longueur focale diminue, et on doit alors utiliser une ouverture plus grande pour produire le même effet.

La fonction de réduction de vibration (VR) est très utile quand on utilise un grand angle, car il permet de réduire le tremblement que produit la photographie à mains levées. On peut ainsi utiliser des vitesses d'obturation plus longues, avec un meilleur % de succès. Selon l'objectif, cela permet de réduire les réglages d'exposition de près de deux indices de lumination (IL) ou plus, ce qui n'est pas négligeable.

On parle d'un objectif grand-angle quand sa longueur focale est incluse entre 14 et 35 mm. Un zoom 18-55mm a donc une plage de 18 à 35 mm qui est grand-angle, puis de 35 mm à 55 qui est comme une lentille normale. En dessous de ces focales, on parle d'un ultra grand-angle.

Photo d'un objectif Nikon 18-55mm

Un avantage de l'objectif grand-angle, c'est qu'il peut habituellement faire la mise au point plus près qu'un téléobjectif par exemple. On peut donc s'approcher plus près des fleurs pour photographier en plus grand ses détails, mais cela ne veut pas dire qu'il peut faire de la macrophotographie comme un objectif macro le peut.

Quand on descend en bas de 14mm, l'objectif devient alors un super grand-angle, ou souvent appelé fisheye. Ceux-ci servent à produire des photos aux effets plus spéciaux, mais qui produisent aussi des perspectives plus déformées.

On doit toujours avoir un objectif, ou un zoom, qui nous permet de faire des photos grand-angle, car il est certain qu'on va éventuellement faire des photos d'un paysage de vacances, une photographie de groupe, ou capturer des scènes assez grandes où on ne peut pas reculer assez pour tout inclure avec un objectif normal.