Les objectifs macro


L'objectif pour faire de la macrophotographie

L'objectif pour la macrophotographie est conçu pour faire la mise au point à une très courte distance, ce qui permet de faire des gros-plans de petits objets ou d'insectes.

Avec un objectif normal, il est possible de faire des photographies gros plans de petites choses, en s'approchant jusqu'à la limite de mise au point de celui-ci. Mais malheureusement, la distance minimale ne permet pas de photographier de minuscules items.

La distance de mise au point est également plus éloignée quand la longueur focale est grande. Par exemple, mon téléobjectif de 300mm ne peut pas faire l'autofocus sur quelque chose qui est plus près que deux mètres. Il faut donc utiliser un objectif grand-angle, mais on est loin d'obtenir un ratio de reproduction de 1:1.

Un objectif macro, ou Micro, permet de faire la mise au point d'assez près pour obtenir un facteur de grossissement de 1:1 et plus, ce qui signifie que l'objet photographié a au moins la même grosseur sur le capteur. Ceci combiné à une longueur focale plus grande, on peut alors produire des photographies de gros plan beaucoup plus impressionnantes.

En général, les objectifs macro auront un diaphragme qui permet une grande ouverture. Comme la profondeur de champ diminue avec l'augmentation de l'ouverture, on va habituellement en utiliser une plus petite pour obtenir un peu de détails et une photo plus claire. Cependant, l'objectif utilise l'ouverture la plus grande afin de faire l'autofocus, puis quand on déclenche, il utilise celle qu'on a sélectionnée. Plus l'ouverture maximum est grande, plus il sera facile pour l'appareil de faire la mise au point efficacement.

Comme la distance totale de mise au point est beaucoup plus grande, on a souvent un bouton qui permet de limiter la recherche de l'objectif, pour obtenir un autofocus plus rapide. Par exemple, si on utilise l'objectif pour faire de la photo normale, donc d'objets qui sont à plus d'un mètre de distance, on utilise le bouton de limitation pour exclure la recherche de très près.

Macrophoto d'une araignée

Pour faire de la macrophotographie, avoir un objectif macro est excellent, mais on va habituellement utiliser d'autres accessoires photographiques pour nous aider à produire de belles photos. Pour des objets fixes, on va utiliser un trépied, et allonger la durée d'obturation pour obtenir une bonne exposition. Trop augmenter la sensibilité ISO de l'appareil numérique va produire des photos qui contiennent plus de bruit.

Pour la photographie d'insectes vivants, on doit utiliser une vitesse dans les 1/250 de seconde et moins, pour éviter le flou de mouvement. Mettre l'appareil photo en mode vitesse (S), va produire des photos aux couleurs mornes, et plein de flou, car l'appareil va sélectionner une grande ouverture. On doit donc absolument utiliser l'appareil photo en mode manuel (M).

On utilise donc une vitesse de 1/250 et moins, mais on doit diminuer l'ouverture dans le coin de F/29 pour augmenter la profondeur de champ, qui est minime à de courtes distances. Avec une vitesse d'obturateur rapide et une ouverture minime, la lumière va manquer et on va devoir utiliser un flash pour augmenter la quantité de lumière.

Naturellement, on peut utiliser l'objectif macro à une ouverture de F/2.8 ou moins, mais la proportion de ce qui sera clair sur la photographie diminuera considérablement, comme toute photo prise à une grande ouverture. C'est d'ailleurs une technique de photographie utilisée pour produire un arrière-plan flou, aussi appelé Bokeh.

Les fonctions de réduction des vibration (VR) ne sont pas très utiles quand on doit absolument utiliser une obturation très rapide. Mais, comme cela permet de réduire les réglages d'exposition de deux indice de lumination (IL) ou plus, c'est bien utile lorsqu'on utilise l'objectif pour faire de la photo de portraits ou de paysages.

Photo d'un objectif Tokina 100mm pour la macrophoto

On peut se procurer un objectif macro dont la longueur focale peut aller de 35mm à 200mm. Naturellement, plus la longueur focale est courte, plus on doit s'approcher de l'insecte qu'on veut photographier. Plus elle est longue, plus l'objectif est pesant et difficile à stabiliser à mains levées. J'utilise une Tokina 100mm f/2.8 Macro sans VR dont le poids est raisonnable, mais dont la distance de travail est assez grande pour ne pas effrayer tous les insectes que j'approche.

Pour quelqu'un qui veut sérieusement faire de la macrophotographie, utiliser un objectif conçu pour ce travail va produire des photographies beaucoup plus claires et plus détaillées qu'avec un objectif normal. Naturellement, on peut aussi utiliser un objectif macro pour photographier des paysages, ou faire de la photo normale, ce qui lui donne un certain avantage.