Le système de réduction de vibration


L'avantage d'un objectif à système de réduction de vibration

Le système de réduction de vibration (VR) que certains objectifs photographiques comportent est très utile car il permet d'augmenter la quanlité de l'image qu'on saisit à mains levées.

Selon l'ouverture maximum qu'un objectif peut utiliser, la vitesse d'obturation en est alors déterminée, si on veut obtenir une exposition acceptable. On devra souvent utiliser une obturation lente, une fois qu'on a augmenté la sensibilité ISO au seuil de l'acceptable, ce qui augmente le risque de flou de mouvement.

Quelque soit la vitesse d'obturation utilisée, le taux de photos réussies est toujours un certain pourcentage, que le système de réduction de vibration va aider à augmenter. Malgré tout, on n'atteint statistiquement jamais 100%, et on doit toujours prendre plusieurs photographies de ce que l'on considère important, surtout qu'avec un appareil photo digital, on ne gaspille pas de pellicule photo à en prendre plus.

Les systèmes de réduction de vibration, VR pour Nikon et IS pour Canon, aident à éliminer les mouvements que nos mains produisent sur le boitier de l'appareil photo. Comme nos mains ne produisent que de petites oscillations, et le VR détecte les vibrations à basse fréquence et par un mouvement interne, va contrebalancer ce mouvement.

Photo d'un objectif Nikon 18-105mm avec réduction de vibration (VR)

L'objectif muni d'un système de réduction des vibrations va donc permettre de produire plus de photos claires dans les mêmes conditions qu'un objectif qui n'en est pas équipé. Si on photographie en mode manuel (M), ou en mode de priorité à la vitesse (S), on peut donc réduire la vitesse de l'obturateur, et quand même obtenir un pourcentage de réussite plus élevé que si cette fonction n'était pas présente.

Le VR est beaucoup plus utile sur les objectifs qui ont une longueur focale élevée, comme un téléphoto de 70-300mm ou l'AF-S 300 mm F/4 VR, car un minuscule mouvement des mains produit un grand déplacement de l'image, causant du flou. Il est aussi utile pour les objectifs à moins longue focale, car il aide quand même à réduire la vitesse d'exposition et augmente le taux de succès.

Naturellement, ce système n'est pas conçu pour stabiliser les objets en mouvements, comme photographier un sportif en action. Le déplacement volontaire de la caméra n'est pas interprété comme une vibration, mais bien comme un mouvement. Pour ce type de correction, certains objectifs ont une fonction "Active" qui va aider un peu.

Photo des interrupteurs pour le VR et Active

Si on utilise un trépied, la fonction VR ne servira à rien, car l'appareil photo ne subit alors aucune vibration. Si on est dans un véhicule en mouvement, sur une plateforme mobile ou une surface qui vibre, la réduction de vibration ne sera pas aussi efficace. Si l'appareil photo est en contact avec une oscillation plus grande que le tremblement des mains, il ne s'activera pas.

Même si beaucoup de conditions nuisent au fonctionnement du système de réduction des vivrations de l'objectif, il est un atout majeur, car il va augmenter le pourcentage de photos qui seront claires. J'utilise rarement mon objectif 18-55mm plus léger, car mon 18-105mm a le système VR et me permet de faire plus de photos réussies dans les mêmes conditions.

Je ne me procure que des objectifs qui comportent la fonction VR maintenant, car ils augmentent mon taux de photographies réussies. Comme je peux utiliser des vitesses d'obturation plus basses, et avoir une image stabilisée, je peux photographier des scènes plus sombres en l'exposant un peu plus longtemps. Pour quelqu'un qui commence à apprendre la photographie, même pour photographier en mode automatique, utiliser un objectif muni du système de réduction de vibration va vraiment l'aider à faire plus de belles photos.