Le flou de mise au point ou de mouvement


Comment éviter le flou de mise au point et de mouvements


Le flou dans une photographie dépend de plusieurs choses, car il existe différents types de flous. Certains sont normaux, mais d'autres proviennent de mauvais ajustements de l'appareil photo.

Une fois qu'une partie d'une photographie est floue, il est carrément impossible, même avec Photoshop ou un autre logiciel, de récupérer les détails qui ne sont tout simplement pas là, pour en améliorer la définition.

La première chose à faire, pour corriger le problème, c'est de déterminer le type de flou qu'on a obtenu sur la photographie.

Le flou d'arrière-plan, et des choses qui sont très près du photographe, est normal, car il est causé par les limites physiques de l'objectif photo et de l'ouverture qu'on a utilisé.

Ce phénomène normal est plus marqué et amplifié, quand la mise au point est de plus en plus près de l'appareil photo. Si on veut obtenir plus de profondeur de champ, et ainsi avoir une plus grande portion de l'image qui sera clair, on utilise une valeur f-stop plus grande pour l'ouverture de l'objectif.

Le flou de mouvement lui, n'est pas normal, et on doit le corriger. Il est simplement causé par une vitesse d'obturation qui est trop lente. Les vibrations de nos mains, et les mouvements du sujet qu'on photographie, suffisent à rendre la photographie floue. Ce type de flou est facile à identifier, car toute la photo est affectée par le mouvement de l'appareil, ou, dans le cas où on utilise un trépied, toute la photo est clair, sauf les parties du sujet qui ont bougé.

Photo d'un oiseau flou à cause des mouvements
L'oiseau sur cette photo est flou à cause de ses mouvements

On corrige facilement le flou de mouvement en utilisant une vitesse d'obturation plus rapide, pour bien figer la scène et le sujet. Une façon d'estimer la vitesse minimum à utiliser pour éviter le flou de mouvement est d'utiliser une vitesse égale ou plus rapide que la longueur focale de l'objectif (1/focale). Par exemple, pour un objectif 50mm, on va utiliser une vitesse de 1/50 de seconde, ou plus rapide, et, selon la dextérité du photographe, naturellement, produire une photo qui est claire à mains levées. Les objectifs avec réduction de vibration (VR), permettent de réduire le flou de mouvement.

Puis, il y a le flou de mise au point, qui est un mauvais focus. Il est facile à détecter, car on va voir que le sujet principal n'est pas clair, mais qu'une autre section de la photo l'est. La mise-au-point automatique des boîtiers numériques est assez précise, et il est peu probable que ce soit un problème des accessoires photo.

Comme un objet de la photographie est bien au focus, c'est que la mire du viseur n'était pas bien positionnée, ou, qu'on a bougé entre la mise au point et le déclenchement de l'obturateur. Si l'appareil est muni de plusieurs pointeurs de mise au point, comme la Nikon D7000 qui en a 39, l'autofocus a simplement choisi un autre objet plus près du viseur que celui que vous aviez en tête.

Pour éviter le flou d'une mauvaise mise au point, il est préférable d'utiliser un seul point de mire, et de recomposer la photo. On va donc appuyer le déclencheur à mi-course, pour faire la mise au point sur le sujet principal qu'on veut au focus, puis, en bougeant le moins possible, maintenir le bouton le temps qu'on recadre la photo, et ensuite déclencher complètement pour prendre la photo finale. Selon l'appareil numérique, un bouton de fonction est parfois présent pour conserver une mise-au-point, ou l'ajustement de l'exposition, afin de l'utiliser sur un autre emplacement.

Il est donc facile d'éviter les différents flous, par l'ajustement de l'appareil photo, et par une bonne mise au point du sujet. Il faut s'assurer d'utiliser une ouverture qui produit la profondeur de champ nécessaire, utiliser une vitesse d'obturation assez rapide pour figer la scène, et finalement, bien faire la mise au point sur le sujet principal qu'on veut photographier.