Photographier des gouttes d'eau

La Photographie  

Comment faire la photographie de gouttes d'eau qui tombent


Faire la photographie de gouttes d'eau qui tombent est assez difficile à réussir, car il faut une certaine installation, de la lumière, et le plus difficile, bien se synchroniser.

Si on se promène et on voit un glaçon duquel de l'eau dégoutte, et qu'on a seulement son appareil photo, avec probablement le flash incorporé, il faudra le faire à mains levées, et utiliser la vitesse la plus rapide possible pour figer les gouttes en mouvements.

On va donc s'installer de façon à ce que le soleil soit de côté, au derrière nous, selon l'arrière-plan qu'on désire obtenir. Si une vitesse d'ouverture de 1/500 de seconde est possible, en utilisant une ouverture plus grande et probablement en augmentant la sensibilité ISO, il ne restera qu'à bien se synchroniser avec les gouttes d'eau qui tombent.

Plus la vitesse de l'obturateur sera rapide, plus les gouttes seront figées en place. Si une vitesse d'obturation trop lente est utilisée, les gouttes auront alors un flou de mouvement et la photographie ne sera pas claire. Il faut donc ajuster l'ouverture de l'objectif et la sensibilité ISO afin d'obtenir une bonne vitesse d'obturation.

Photo d'une goutte qui tombe d'un glaçon

Si l'appareil photo numérique permet une haute vitesse de déclenchement en cascade, c'est un autre atout pour augmenter son taux de succès. Pour augmenter la qualité des photos, et leur clarté, on doit placer son boîtier bien parallèle à la ligne de chute des gouttes, pour que le glaçon et la goutte soient bien en mise au point.

Si on veut faire un montage pour photographier une goutte d'eau qui tombe dans l'eau, c'est plus facile, car on peut contrôler la fréquence de la chute des gouttes, où elles tombent, et ajuster l'éclairage pour faciliter le travail. C'est quand même assez difficile et ça prend de la patience.

Photo de l'installation pour photographier des gouttes d'eau

La première chose à faire, c'est d'installer l'équipement qui va servir à faire tomber des gouttes d'eau dans un récipient. Le récipient peut être un aquarium qu'on photographie au travers, un bol au fond foncé qu'on photographie du dessus, une planche sur laquelle la goutte s'écrase... selon ce que vous voulez obtenir.

On utilise un sac de plastique rempli d'eau, qu'on place au-dessus du contenant, et une fois prêt, on le perce avec une aiguille. Selon la hauteur du sac, la goutte aura une certaine vitesse et produira différents motifs d'éclaboussures.

Photo d'une goutte qui a perlé sur l'eau

Selon la lumière disponible, on devra fort probablement utiliser un flash pour augmenter la luminosité de la scène, et ainsi utiliser des vitesses d'obturation plus hautes. On peut augmenter un peu la sensibilité ISO du capteur de l'appareil, mais la photographie deviendra plus granuleuse si on l'augmente trop. Si on a un flash qui s'active à distance, c'est idéal car on peut le positionner pour limiter les reflets.

Avec un trépied qui permet de se pencher sur un sujet, on place l'appareil pour pointer où la goutte d'eau tombe. Comme on va habituellement se positionner assez près, la profondeur de champ va diminuer, et des parties de la goutte peuvent alors devenir plus floues. Il est préférable d'utiliser une ouverture de F8 ou plus.

Photo d'une goutte d'eau qui frappe l'eau

On va utiliser l'appareil photo en mode de mise au point manuel, et utiliser un objet placé où la goutte tombe pour faire l'ajustement du focus. A moins d'un autofocus très performant, cela devrait augmenter le taux de photos réussies. Utiliser un objectif macro va aider à produire des photos en plus gros plan.

Naturellement, il faut utiliser son appareil photo en mode manuel (M), faire les réglages d'ouverture et de vitesse qu'on désire utiliser manuellement, afin d'obtenir des photos assez claires. Si on dispose d'un bon éclairage, on peut utiliser des vitesses de 1/1000  avec une bonne ouverture et bien figer l'éclaboussure.

Photo d'éclaboussure d'une goutte qui tombe

Une fois qu'on sait comment faire, il suffit d'ajouter du colorant à l'eau du récipient, ou aux gouttes qui tombent, mettre un filtre de couleur devant le flash, ou utiliser des motifs, pour qu'ils se reflètent dans les gouttes en suspension dans l'air, pour créer des effets spéciaux. La grande difficulté est bien de réussir à se synchroniser pour capturer et photografier l'impact de la goutte d'eau qui tombe. C'est aussi un bon exercice quand on veut apprendre à faire de la photographie.

Recherche personnalisée

 

 
 

@2011-2014